Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

J’AVAIS QUELQUE CHOSE D’IMPORTANT A VOUS DIRE

juin 13 | 15 h 00 min - 16 h 00 min

Dans le cadre des Cinquante-deux heures de OuiE-Dire

Frédérique Bruyas lecture – Adrien Frasse-Sombet violoncelle

Textes extraits de Le parlement des invisibles (Pierre Rosanvallon), Un chemin de tables (Maylis de Kérangal), Le corps des autres (Ivan Jablonka), Marchands de travail (Nicolas Jounin Lucie Tourette), Les grandes villes n’existent pas (Cécile Coulon)
Musique Jean Sébastien Bach, Thierry Machuel, Georges-Robert Vallée et improvisations

Pierre Rosanvallon a compris avant tout le monde que la société française a profondément changé. De nouvelles manières de vivre et de travailler ont émergé, fragmentant et isolant ceux qu’il nommait déjà « les invisibles ». « Le parlement des invisibles » sera d’ailleurs le premier titre d’une collection « Raconter la vie » qu’il crée en 2014 aux Éditions du Seuil.
Livre-manifeste, la ligne éditoriale se propose de donner la parole aux invisibles pour lutter contre l’ignorance d’autrui et faire le pari d’une démocratie narrative.
Romanciers, jeunes chercheurs en sciences sociales, journalistes se mettent à l’écoute et se font les porte-paroles d’une réalité sensible.

Au collège, Natalia voulait être esthéticienne. Elle a fait son stage de troisième chez BODY’minute. Comme ses professeurs, les employés lui disaient : « Tu es intelligente, tu lis des livres, fais autre chose ! »
Aujourd’hui, dans une soirée ou un dîner, il arrive que les gens lui demandent ce qu’elle fait dans la vie. Après un moment d’hésitation, elle répond. La plupart du temps, son métier n’intéresse personne et on change rapidement de sujet. […] Parfois, elle essuie des moqueries : « Alors, t’as épilé des culs, t’as fait des pieds pourris ? »
Natalia répond qu’elle prend soin des autres, comme pourrait prendre soin de ses patients une infirmière. Une infirmière n’est pas dénigrée, alors qu’elle fait des lavements et des toilettes intimes. « C’est peut-être bête de poser du vernis, mais la cliente arrive avec des ongles moches, elle ressort avec des ongles beaux, qui ont une belle forme, une couleur et elle est contente. Il y a des clientes un peu dépressives, qui sont complètement seules, qui ont perdu leur boulot et, quand elles sortent de l’institut, elles sont métamorphosées : le fait de pouvoir parler, le fait que quelqu’un se soit occupé d’elles. » Et Natalia conclut : « J’ai honte de dire aux gens que je suis esthéticienne et j’ai honte d’avoir honte. »

Le Corps des autres de Ivan Jablonka
(Éditions du Seuil « Raconter la vie », 2015)

Détails

Date :
juin 13
Heure :
15 h 00 min - 16 h 00 min
Catégorie d’évènement:

Lieu

LA NOUVELLE GALERIE
26 rue de la côte chalonnaise
JAMBLES, 71640 France
+ Google Map
Téléphone :
06 21 31 29 24
Site Web :
lesratsdarts@orange.fr