Les chanteuses littéraires

Cabaret littéraire


Frédérique Bruyas
lecture et chantJérôme Soulas accordéon

Textes de Philippe Minyana, James Joyce, Pierre Mac Orlan, Henri-Pierre Roché…
Chansons de Boris Vian, Serge Rezvani, Raymond Asso, Léon Agel…

Il est des chansons qui ressemblent à des nouvelles et des romans qui inspirent des chansons. Mais pour cela, il faut des auteurs comme Pierre Mac Orlan qui rassemblait les paroles de ses chansons sous le titre Poésies documentaires ou de Serge Rezvani qui les considère comme son Journal chanté. Alors glisser d’un texte à une chanson, du parlé au chanté comme le prolongement d’une pensée qui s’envole en musique.

« Au coin de la rue des Saules
la silhouette souple et fragile de Simone
avec désinvolture s’est dressée dans la nuit,
seule au milieu du trottoir humide
délicatement surveillée par les réverbères
posées comme des agents de police au-dessus de la mêlée…
La jeune femme a les cheveux coupés et frisés
comme ceux de la Sulamite.
Sa cloche de feutre noir est enfoncée ainsi qu’un casque.
Elle marche, et derrière elle
elle entraîne la nuit, l’odeur des choux de la banlieue,
les rues sinistres d’un soir de peste mémorable.
Dans l’angle photogénique des coins des rues
Guette l’attaque nocturne aux jarrets d’acier.
Mademoiselle Simone ne craint rien
car elle a des relations
qui l’empêchent momentanément de mourir un brin
tout au moins de cette façon. »
Pierre Mac Orlan

Jérôme SoulasJérôme Soulas dit Jéjé le Soufflet

Accordéoniste de l’orchestre le Petit Bal de Poche, il a gardé de sa Bretagne natale le souvenir ému de flambées au feu de bois, quand, tout petit, il ravivait vaillamment les braises du kig a farz. Dès lors, il ne quitta plus son soufflet, lui ajoutant quelques appendices, boutons, lames, ressorts, réalisant petit à petit l’objet que l’on connaît aujourd’hui sous le nom d’accordéon. Après de multiples aventures bretonnes, avec les groupes Yog Sothoth, puis Electric Bazar Cie, Tango Sumo, Le Bastringue… Jéjé, ou Yann-Yann, décide d’élargir ses horizons. Il quitte alors Plougastel-Daoulas, apprend la langue française et s’installe à Paris. Il rencontre alors Lulu la Cagette et Pierrot La Glace et partage avec eux la passion des valses musettes des vieux maîtres Tony Murena et Jo privat. Se souvenant alors de la cheminée et du kig a farz, il décide avec ses nouveaux amis de ragaillardir ce répertoire sous-estimé.

En duo avec Frédérique Bruyas pour ce cabaret littéraire, Jérôme Soulas accompagne aussi la lectrice avec ses complices du Petit Bal de Poche pour une autre formule originale de lecture scénique : Le bal littéraire.
http://bruyas.net/scenes-de-bal

Durée : 1h