L’ardeur au combat

Poésie incandescente


Frédérique Bruyas
lecture – Fadhel Messaoudi luth oriental

Textes Poèmes de Mahmoud Darwich, Anna Akhmatova, Dimitris Dimitriadis, Nazim Hikmet, Paul Eluard, Ingrid Jonker…
Musique pour luth oriental solo et improvisations

Que partagent ces poètes ? Une même ardeur au combat contre l’oppression. Qu’elle soit fasciste, communiste, sous le régime de l’apartheid, la rage de Dimitris Dimitriadis essuie les larmes d’Anna Akhmatova quand la détermination de Mahmoud Darwich rencontre la fragilité d’Ingrid Jonker, sans oublier la prison pour Nazim Hikmet ou encore la soif de liberté de Paul Eluard. Voix incandescentes dont les accents rebelles nous encouragent à vivre les yeux grands ouverts, à désirer un monde « sans laissez-passer ».

Mai 1994 : Mandela lit devant les députés médusés le poème d’Ingrid Jonker.

L’enfant n’est pas mort
l’enfant lève les poings contre sa mère
qui crie Afrique crie l’odeur
de liberté, du veld
dans les townships du cœur ceinturé

L’enfant lève les poings contre son père
au défilé des générations
qui crie Afrique crie l’odeur
d’équité, de sang
dans les rues de sa fierté guerrière

L’enfant n’est pas mort
ni à Langa ni à Nyanga
ni à Orlando ni à Shaperville
ni au poste de police de Philippi
où il gît une balle dans la tête

L’enfant est l’ombre des soldats
en faction avec des fusils, blindés et matraques
l’enfant est de chaque meeting de chaque loi
l’enfant lorgne par les fenêtres des maisons et dans le cœur des mères
l’enfant qui voulait simplement jouer au soleil à Nyanga est partout
l’enfant devenu homme traverse toute l’Afrique
l’enfant géant voyage de par le monde

Sans laissez-passer

Ingrid Jonker
(Éditions Bruno Doucey)

Fadhel MessaoudiFadhel Messaoudi

Né à Gabès en Tunisie en 1967, il s’initie d’abord au chant et à la percussion puis il se tourne vers le luth arabe (oud). Après avoir reçu une solide formation classique, il s’illustre en remportant les premiers prix de nombreux concours.

C’est en France que sa carrière débute véritablement, ayant accès aux archives de la musique classique arabe, il découvre de véritables trésors auxquels il décide de se consacrer. Musicien virtuose, il approfondit son art dans l’approche de la musique classique arabe qui privilégie l’improvisation et de l’exploration modale.

Durée : 1h

Apollinaire et ses amis

2018 Centième anniversaire de la mort du poète


Frédérique Bruyas
lecture – Adrien Frasse-Sombet violoncelle

Poèmes de Guillaume Apollinaire, Blaise Cendrars, Gertrude Stein, Jean Cocteau, Picasso, Mireille Havet, …
Musique pour violoncelle solo et improvisations

Apollinaire et ses amis avaient le goût de vivre, l’audace de subvertir les formes pour mieux saisir les turbulences de l’esprit et croyaient corps et âme en la toute puissance de la création.
Leurs poèmes épousent les mouvements de la pensée dans une fidélité à ce qu’ils voient, ce qu’ils sentent. Flux sonore pour Gertrude Stein, écriture automatique pour Picasso ou encore poésie cinétique pour Blaise Cendrars, autant de voies nouvelles pour une esthétique du monde moderne.

C’est ce désir du monde
qui m’hallucine !
La hantise de ce qui reste à créer
dans les contrées
neuves comme mon ardeur.
Mireille Havet

Illustration : Guillaume Apollinaire et ses amis par Marie-Laurencin (1909)

adrien-frasse-sombetAdrien Frasse-Sombet
Violoncelliste virtuose, Adrien Frasse-Sombet a toujours voulu faire partager sa passion du violoncelle et de la musique instrumentale au public le plus large. Après avoir travaillé avec les plus grands violoncellistes, remporté de nombreux concours et donné d’innombrables concerts, il n’a de cesse de transmettre ses émotions musicales avec l’aide de son instrument, conçu en 1710, à Venise, par Matteo Goffriller. Ce jeune violoncelliste veut briser les frontières qui entourent encore le violoncelle, en allant vers le public dans d’autres lieux d’écoute que les salles de concert ou grâce aux nouveaux moyens de communication. Récemment, il s’est rendu en Chine, dans le cadre des rencontres « France – Chine », invité par Pierre Cardin, membre de l’Institut de France. Il a participé aux émissions d’Eve Ruggieri (Antenne 2), Stéphane Bern (France Inter) et Gaëlle Le Gallic (France Musiques).
http://frassesombet.wix.com/frasse-sombet

Durée : 1h

Les grands classiques pour la jeunesse

Festin d’histoires

Frédérique Bruyas lecture

Textes de Mark Twain, Jack London, Robert Louis Stevenson, Lewis Caroll, J.-H. Rosny aîné, Carlo Collodi, Selma Lagerlöf, …

Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson, La guerre du feu, Les aventures de Tom Sawyer et Huchkleberry Finn… nous ouvrent au monde par les voies de l’imagination. Qui se plaindrait de mieux comprendre la géographie de la Suède, les premiers hommes ou l’injuste condition de l’esclavage en s’identifiant à Nils, Naoh, Tom ou encore Huck Finn ? D’ailleurs, Selma Lagerlöf avouait être parvenue à écrire un livre de classe qui avait ravi les enfants suédois et ceux du reste du monde parce que « celle qui l’a écrit est demeurée sa vie durant une grande enfant ; elle a pris autant de plaisir que vous auriez pu le faire vous-mêmes à survoler terres et mers à dos d’oie, à jouer des tours à monsieur Renard, à se battre avec les Corneilles et à causer avec le sage Corbeau. » J’aimerais que les enfants connaissent tous ces personnages avec lesquels ils pourront se construire sans même s’en apercevoir.

Tous publics à partir de 8 ans

Durée : 45mn

Le livre de la jungle

Nouvelles initiatiques de Rudyard Kipling

Frédérique Bruyas lecture

Histoires extraites de Le Livre de la Jungle, Le Second Livre de la Jungle, …

Pour Mowgli et ses amis, la Loi de la jungle est la seule qui tienne, et grâce à Baloo, Mowgli apprendra les « maîtres mots » grâce auxquels il pourra parler à tous à l’exception de Shere Khan, son ennemi juré. Jamais à l’origine du conflit, il trouve néanmoins les ruses qui le font triompher de Shere Khan, des Bandar-Log, des dholes et du Cobra blanc, souvent avec l’aide de Kaa qui, loin d’être le stupide serpent de Walt Dysney, sauvera Mowgli et ses amis fort de sa longue expérience et de sa connaissance intime de la jungle. À plusieurs reprises les animaux disent leur amour pour Mowgli et il n’est pas rare de lire des « je t’aime » dans la gueule de Baloo ou Bagheera. Mais je vous parle encore des amis de Mowgli quand il y a tant d’autres histoires à découvrir, celles de Kotick le phoque blanc, de Kotuko le chasseur inuit, du miracle de Purun Baghat, de Rikki-tikki-tavi la mangouste ou encore de Toomai des Eléphants.  
« Or, Kotuko, qui dessinait fort bien dans le style inuit, grava des images de toutes ces aventures sur une longue lame d’ivoire plat percée d’un trou au bout. […] Je l’ai trouvé sous des vieilleries à Colombo, et l’ai traduit d’un bout à l’autre. » 

Pour les enfants à partir de 8 ans

Durée : 45mn

Pinocchio

Lecture recto-verso (français/italien)

Frédérique Bruyas lecture – Frida Moronne lecture en italien

Les Aventures de Pinocchio de Carlo Collodi

Tous publics à partir de 8 ans

« Il était une fois… – Un roi ! s’écrieront aussitôt mes petits lecteurs. Non, les enfants, vous vous trompez. Il était une fois un morceau de bois. » Voilà les premiers mots de Pinocchio qui, de bois brut, se transforme au gré de ses aventures « en un petit garçon comme il faut ! ». Mais que de rencontres éprouvantes pour celui qui ne résiste pas aux tentations du monde. Seul le guidera son amour pour son cher Gepetto qu’il retrouvera enfin dans le ventre d’un monstrueux requin. Gepetto survivait depuis deux ans grâce aux réserves d’un grand bateau marchand englouti par la bête. « Il faut savoir que le Requin, étant très vieux et souffrant d’asthme et de palpitations du cœur, était obligé de dormir la bouche ouverte. C’est pourquoi Pinocchio, se plaçant à l’entrée de la gorge pour regarder au-delà, put apercevoir un petit coin de ciel étoilé et un très beau clair de lune. – C’est vraiment le moment de fuir ! chuchota-t-il en s’adressant à son papa. Le Requin dort comme un loir ; la mer est tranquille et l’on y voit comme en plein jour. Suivez-moi donc, mon bon papa, et d’ici peu nous serons sauvés ! »

 
frida-moronne-smallFrida Morrone
Née à Milan, Frida Morrone est passionnée d’art depuis son enfance. En 2000, elle associe sa passion à son goût naissant pour le conte et met en scène, dans les musées d’art, les histoires que représentent les œuvres. Plusieurs « balades contées au musée » voient ainsi le jour au Musée du Louvre, au Musée Gustave Moreau…
Depuis, elle monte des spectacles inspirés par la mythologie gréco-romaine et la tradition orale méditerranéenne. Seule ou accompagnée de musiciens et de plasticiens, elle fait danser la parole avec des gestes et des images, ses histoires sont des voyages au bout du monde rythmés de chansons et de paroles italiennes.

Durée : 45mn

Des livres et des nuits

Nuits d’encre

 

Frédérique Bruyas lecture

Textes de Antoine de Saint-Exupéry, Louis-Ferdinand Céline, Sylvie Germain, Virginia Woolf, Dino Buzzati, Anna de Noailles, …   

La nuit se vit au pluriel, elle est ombre et promesse de lumière, immense comme la mer et à hauteur d’homme, terrifiante et accueillante toute à la fois. Et puis comme l’écrit Marguerite Duras, « Un livre ouvert c’est aussi la nuit. »

« Mais qu’est-ce après tout qu’une nuit ? Un court espace, surtout lorsque l’ombre s’évanouit si vite, et que si vite un oiseau chante, un coq s’égosille, un vert pâle s’avive, comme une feuille qui se retourne, dans le creux de la vague. La nuit, cependant, succède à la nuit. L’hiver en tient un paquet en réserve et les débite également, impartialement, avec des gestes infatigables. Elles s’allongent ; elles s’assombrissent.

Quelques-unes d’entre elles tiennent haut de claires planètes, disques de clarté. Les arbres d’automne luisent au jaune clair de lune, à la clarté des lunes de moisson, la clarté qui mûrit l’énergie du travail et amène la vague à venir laper toute bleue sur la grève. » Virginia Woolf

Durée : 1h

Les corps magiques

Éloge du sport


Frédérique Bruyas
lecture Adama Bilorou djembé balafon

Textes de Paul Fournel, Jacques Perret, Roland Barthes, Camilo José Cela, Jean Giono, Jean-Bernard Pouy, Jean Echenoz, …
Musique improvisation pour djembé solo de Adama Bilorou (Burkina Faso)

La pratique du sport conduit bien souvent à un dépassement de soi qui inspire les auteurs. Le corps souffre, l’esprit se tend et puis le corps exulte et l’esprit se libère. L’écriture seule décrit minutieusement ces états limites qui font toute l’intensité du sport.

« Un jour on calculera que, rien qu’en s’entraînant, Émile aura couru trois fois le tour de la Terre. Faire marcher la machine, l’améliorer sans cesse et lui extorquer des résultats, il n’y a que ça qui compte et sans doute est-ce pour ça que, franchement, il n’est pas beau à voir. C’est qu’il se fout de tout le reste. Cette machine est un moteur exceptionnel sur lequel on aurait négligé de monter une carrosserie. Son style n’a pas atteint ni n’atteindra peut-être jamais la perfection, mais Émile sait qu’il n’a pas le temps de s’en occuper : ce seraient trop d’heures perdues au détriment de son endurance et de l’accroissement de ses forces. Donc même si ce n’est pas très joli, il se contente de courir comme ça lui convient le mieux, comme ça le fatigue le moins, c’est tout. » Jean Echenoz

Adam BilorouAdama Bilorou Dembélé
Né au Burkina Faso, Adama Bilorou Dembélé est issu d’une caste de griots. Initié dès son plus jeune âge au Doum, au Djembé, au Balafon et au N’goni, il poursuit sa formation avec plusieurs grands maîtres : Adama Dramé, Mamane Samanké, Toumani Diakité…

Résidant en France depuis 2005, Adama Bilorou Dembélé anime l’association « Fatchin » qui promeut les arts et la culture africaine.
https://youtu.be/Ulra1dJoHbY
https://youtu.be/QYi7wwN7NBA

 

 

Durée : 1h

Lignes de paix

Écrire contre la guerre


Frédérique Bruyas
lecture – Adrien Frasse-Sombet violoncelle

Textes de Victor Hugo, Gabriel Chevallier, Jean Giono, Henri Barbusse, Henry Miller, Gabriel Chevallier, Allen Ginsberg, …
Musique pour violoncelle solo de Gaspar Cassadò, Thierry Machuel, Georges-Robert Vallée…

Un mode d’existence où la mort règne en maître, voici ce que propose la guerre. Un univers vivant où le cœur et l’esprit de l’homme ont la fluidité d’un fleuve, voilà ce à quoi nous engage la paix. Poème, essai ou roman, autant de formes où la littérature, grande pacificatrice dit oui et encore oui à la paix et non et toujours non à la guerre.

« Ma liberté me suit. Elle est dans ma pensée ; Shakespeare m’est une patrie et Goethe m’en est une autre. Vous pourrez changer l’étiquette que je porte au front, vous ne changerez pas mon cerveau.
Je me fais une patrie avec mes affinités, mes préférences, mes idées, et cela on ne peut me le prendre, et je peux même autour de moi le répandre.
L’homme n’a qu’une patrie qui est la Terre. » Gabriel Chevallier

adrien-frasse-sombetAdrien Frasse-Sombet
Violoncelliste virtuose, Adrien Frasse-Sombet a toujours voulu faire partager sa passion du violoncelle et de la musique instrumentale au public le plus large. Après avoir travaillé avec les plus grands violoncellistes, remporté de nombreux concours et donné d’innombrables concerts, il n’a de cesse de transmettre ses émotions musicales avec l’aide de son instrument, conçu en 1710, à Venise, par Matteo Goffriller. Ce jeune violoncelliste veut briser les frontières qui entourent encore le violoncelle, en allant vers le public dans d’autres lieux d’écoute que les salles de concert ou grâce aux nouveaux moyens de communication. Récemment, il s’est rendu en Chine, dans le cadre des rencontres « France – Chine », invité par Pierre Cardin, membre de l’Institut de France. Il a participé aux émissions d’Eve Ruggieri (Antenne 2), Stéphane Bern (France Inter) et Gaëlle Le Gallic (France Musiques).
http://frassesombet.wix.com/frasse-sombet

 
Durée : 1h

I have a dream (je rêve d’un monde)

Un grand souffle contestataire


Frédérique Bruyas
lecture – René Miller guitare blues chant

Textes de William Burroughs, Walt Whitman, Jack Kerouac, Martin Luther King, Richard Brautigan, Leslie Kaplan, John Dos Passos, …
Musique blues de Chicago, Memphis, Delta, New Orleans, …

Nombreux sont les auteurs comme Jack Kerouac à avoir puisé leur inspiration à l’écoute des musiques rebelles, le blues, le jazz et le rock, pour écrire dans cet intervalle entre ce qui est et ce qui devrait être.

« L’Amérique est un rêve tolérable
Pourvu que vous vous rappeliez que les fourmis
Ont des Amériques et des Russies
Comme les Possédés ont des Amériques    
Et de petites Amériques sont possédées     
Par des mulots bébés dans les champs embrumés
Et elle est nommée après Americus  
Vespucci de l’Italie Ensoleillée » Jack Kerouac

René MillerRené Miller
Musicien louisianais installé à Paris depuis une quinzaine d’années, René Miller chante le Delta Blues avec le talent et l’autorité des premières générations. Il crée au début des années 2000 le René Miller’s Wedding Band. Le groupe commence à jouer dans la rue et devient très vite une des formations les plus dynamiques de Paris.
Pour accompagner la voix de Frédérique Bruyas, René Miller mélange le jazz, le blues, le gospel, le dixieland et même la pop music avec une émotion et une énergie tout droit sorties de Bourbon Street.

 

 

Durée : 1h