La Voie du parfum

Frédérique Bruyas lecture – Adrien Frasse-Sombet violoncelle

Textes de Jean Giono,  Italo Calvino, Patrick Süskind, Jean-Claude Ellena, Chantal Jaquet…
Musique de Jean Sébastien Bach, Thierry Machuel, Danse de Yao et improvisations

Le parfum est un éveil parce qu’il sollicite tous nos sens. Il peut nous renvoyer à des émotions du passé en nous convoquant ici et maintenant. Un voyage dans le temps et l’espace par le corps et l’esprit dont témoigne admirablement le Kodo japonais ou la « Voie du parfum ».
Le célèbre parfumeur Jean-Claude Ellena raconte une des formes que cette cérémonie peut prendre. Après avoir brûlé dix parfums des bois aromatiques précieux, chaque participant écrit un poème pour préciser ce que celui-ci a éveillé en lui. La philosophe Chantal Jaquet à qui j’emprunte cette formule « Écouter les odeurs » lui a consacré un livre dans lequel elle cherche à expliciter l’esthétique propre à cette cérémonie japonaise.
Les auteurs, quant à eux, prêtent au parfum des vertus fantastiques qui exposent ou protègent ceux qui les portent.

Sous les han, l’aristocratie chinoise se servait abondamment de parfums artistement agencés, surtout à l’époque de la chasse impériale. En temps normal, quelques grains d’anis et de l’huile de coings suffisaient, mais quand rhinocéros et tigres surgissaient du noir des forêts ou du brouillard des marécages, quand il fallait se mettre « en frais, nus et sans armes » devant les bêtes féroces, quand les chars de guerre grondaient comme tonnerre, quand les chevaux faisaient tinter leurs clochettes et « bondissaient comme des carpes », quand les étendards claquant dans le vent, quand tigres, léopards, cerfs, sangliers, ours géants, pêle-mêle pourchassés, éclataient en griffes et dents, alors on avait vraiment besoin d’un parfum spécial pour « rappeler l’âme », car il fallait bien se garder de se conduire en boucher.

De certains parfums de Jean Giono
(La Pléiade)

adrien-frasse-sombetAdrien Frasse-Sombet
Violoncelliste virtuose, Adrien Frasse-Sombet a toujours voulu faire partager sa passion du violoncelle et de la musique instrumentale au public le plus large. Après avoir travaillé avec les plus grands violoncellistes, remporté de nombreux concours et donné d’innombrables concerts, il n’a de cesse de transmettre ses émotions musicales avec l’aide de son instrument, conçu en 1710, à Venise, par Matteo Goffriller. Ce jeune violoncelliste veut briser les frontières qui entourent encore le violoncelle, en allant vers le public dans d’autres lieux d’écoute que les salles de concert ou grâce aux nouveaux moyens de communication. Récemment, il s’est rendu en Chine, dans le cadre des rencontres « France – Chine », invité par Pierre Cardin, membre de l’Institut de France. Il a participé aux émissions d’Eve Ruggieri (Antenne 2), Stéphane Bern (France Inter) et Gaëlle Le Gallic (France Musiques).
http://frassesombet.wix.com/frasse-sombet

Durée : 1h

Le courage des poètes

Poésie verticale


Frédérique Bruyas
lecture – Yumi Fujitani danse

Poèmes de Ghérasim Luca, Valère Novarina, Suzanne Doppelt, Francis Ponge, Jacques Roubaud, Christophe Tarkos…

Le courage des poètes est, comme l’écrit Nicolas Bouvier, celui « de dire les choses telles qu’on les a réellement perçues et non comme un consensus de personnes autorisées souhaiteraient qu’on les ait senties. » Il dit encore : « Ce que ces bienfaiteurs nous donnent, ce ne sont pas des leçons de style, mais d’entrain, de courage. »
Du courage des poètes à celui qu’ils nous donnent en les lisant, j’aimerais inscrire un autre mouvement d’émancipation : celui de la voix qui, alliée au corps dansant de Yumi Fujitani, en délivre l’énergie.

Vous… Vous êtes là, tous autour de moi – aujourd’hui vous arbres, cailloux de ce verger, nuages au ciel, merveilleuse nature morte, harmonie sans conteste. Vous êtes là, Vous êtes bien là ! Indiscutablement.
Debout ou couchés, morts ou vifs, forts, présents, nous allons leur parler, aux hommes. Donc emprunter leur voix, leurs paroles. Parlons ! Parlez ! Je suis votre interprète. Dites ce que vous avez à dire. Dites seulement qui vous êtes. Allons dites-le moi. Je ne m’intéresse qu’à vous. Vous dévoue entièrement ma vie, mes paroles.

Francis Ponge

yumi-fujitaniYumi Fujitani
Danseuse butō de la troisième génération et chorégraphe de renommée internationale, elle a développé sur cet art une réflexion et une approche originales en expérimentant de nouvelles formes d’expressions corporelles, notamment à travers le masque, l’art du clown, la création vidéo et la littérature. Ce qui motive son travail aujourd’hui, c’est d’explorer le corps physiologique. Elle a inventé sa façon d’enseigner et dans ses trainings, elle parle de ce corps physiologique qui révèle notre animalité. Yumi Fujitani n’apprend pas à imiter l’animal mais à se servir de lui pour changer l’état de son corps.
www.yumifujitani.net

Durée : 1h

J’avais quelque chose d’important à vous dire

Raconter la vie


Frédérique Bruyas
lecture – Adrien Frasse-Sombet violoncelle

Textes extraits de Un chemin de tables (Maylis de Kérangal), Un homme à la crèche (Thomas Grillot), La vie en boîte (Catherine Rollot), L’homme-océan (Sylvie Caster), Le corps des autres (Ivan Jablonka)…
Musique Jean Sébastien Bach, Thierry Machuel, Georges-Robert Vallée et improvisations

Pierre Rosanvallon a compris avant tout le monde que la société française a profondément changé. De nouvelles manières de vivre et de travailler ont émergé, fragmentant et isolant ceux qu’il nommait déjà « les invisibles ». « Le parlement des invisibles » sera d’ailleurs le premier titre d’une collection « Raconter la vie » qu’il crée en 2014 aux Éditions du Seuil.
Livre-manifeste, la ligne éditoriale se propose de donner la parole aux invisibles pour lutter contre l’ignorance d’autrui et faire le pari d’une démocratie narrative.
Romanciers, jeunes chercheurs en sciences sociales, journalistes se mettent à l’écoute et se font les porte-paroles d’une réalité sensible.

Au collège, Natalia voulait être esthéticienne. Elle a fait son stage de troisième chez BODY’minute. Comme ses professeurs, les employés lui disaient : « Tu es intelligente, tu lis des livres, fais autre chose ! »
Aujourd’hui, dans une soirée ou un dîner, il arrive que les gens lui demandent ce qu’elle fait dans la vie. Après un moment d’hésitation, elle répond. La plupart du temps, son métier n’intéresse personne et on change rapidement de sujet. […] Parfois, elle essuie des moqueries : « Alors, t’as épilé des culs, t’as fait des pieds pourris ? »
Natalia répond qu’elle prend soin des autres, comme pourrait prendre soin de ses patients une infirmière. Une infirmière n’est pas dénigrée, alors qu’elle fait des lavements et des toilettes intimes. « C’est peut-être bête de poser du vernis, mais la cliente arrive avec des ongles moches, elle ressort avec des ongles beaux, qui ont une belle forme, une couleur et elle est contente. Il y a des clientes un peu dépressives, qui sont complètement seules, qui ont perdu leur boulot et, quand elles sortent de l’institut, elles sont métamorphosées : le fait de pouvoir parler, le fait que quelqu’un se soit occupé d’elles. » Et Natalia conclut : « J’ai honte de dire aux gens que je suis esthéticienne et j’ai honte d’avoir honte. »

Le Corps des autres de Ivan Jablonka
(Éditions du Seuil « Raconter la vie », 2015)

adrien-frasse-sombetAdrien Frasse-Sombet
Violoncelliste virtuose, Adrien Frasse-Sombet a toujours voulu faire partager sa passion du violoncelle et de la musique instrumentale au public le plus large. Après avoir travaillé avec les plus grands violoncellistes, remporté de nombreux concours et donné d’innombrables concerts, il n’a de cesse de transmettre ses émotions musicales avec l’aide de son instrument, conçu en 1710, à Venise, par Matteo Goffriller. Ce jeune violoncelliste veut briser les frontières qui entourent encore le violoncelle, en allant vers le public dans d’autres lieux d’écoute que les salles de concert ou grâce aux nouveaux moyens de communication. Récemment, il s’est rendu en Chine, dans le cadre des rencontres « France – Chine », invité par Pierre Cardin, membre de l’Institut de France. Il a participé aux émissions d’Eve Ruggieri (Antenne 2), Stéphane Bern (France Inter) et Gaëlle Le Gallic (France Musiques).
http://frassesombet.wix.com/frasse-sombet

Durée : 1h

Lecture sur commande

Rentrée littéraire, événement, hommage…


Frédérique Bruyas
lecture – Un musicien (selon le thème et la forme de la lecture)

Autour de la rentrée littéraire, d’un événement ou du thème de votre saison culturelle, je vous propose de concevoir ensemble un programme original.
Il m’est aussi possible d’imaginer, pour votre événement, une nouvelle forme de lecture (lecture itinérante, lecture-conférence, lecture-rencontre avec un auteur, …).
Les programmes de lectures, présentés sur mon site internet, peuvent aussi être enrichis par vos propositions.

Quelques anniversaires 2020

  • 15 février 1920 : Naissance de René-Guy Cadou, poète français (mort en 1951).
  • 22 août 1920 : Naissance de Ray Bradbury, auteur de science-fiction américain (mort en 2012).
    Voir la lecture-concert Space Fantasy
  • 7 juin 1980 : Mort de Henry Miller, écrivain américain (né en 1891).
  • 2 décembre 1980 : Mort de Romain Gary, écrivain français (né en 1914).

Durée : 1 heure